Accueil Culture Mort de Stephen HAWKING : « Son courage et sa ténacité, son génie et son humour, ont inspiré des gens à travers le monde »

Mort de Stephen HAWKING : « Son courage et sa ténacité, son génie et son humour, ont inspiré des gens à travers le monde »

0
0
195
2018-03-14_172137

Le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort mercredi à l’âge de 76 ans à son domicile à Cambridge. Atteint très tôt de la maladie de Charcot, il avait consacré sa vie à décrypter les secrets de l’univers.

2018-03-14_172658

Son génie scientifique et son handicap physique caractéristique avaient fait de lui une personnalité mondialement connue : Stephen Hawking est mort, mercredi, à l’âge de 76 ans, lui qui avait publié en 1988 « Une brève histoire du temps », et avait consacré tous ses travaux aux secrets de l’univers. Sa disparition a été annoncée par ses enfants, Lucy, Robert et Tim.

2018-03-14_174017

https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-carre/l-edito-carre-14-mars-2018

Bataille contre la maladie

Stephen Hawking avait défié les prédictions selon lesquelles il n’avait que quelques années à vivre après avoir développé très jeune, en 1964, une maladie neurodégénérative paralysante, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot.

Écouter le portrait de Stephen Hawking par Sophie Bécherel : « Il avait 21 ans quand on lui a diagnostiqué la maladie, les médecins lui laissaient deux ans à vivre »

La maladie l’avait progressivement privé de mobilité et confiné à un fauteuil roulant, presque complètement paralysé et incapable de parler sauf à travers son emblématique synthétiseur vocal. Ses enfants ont déclaré, dans un communiqué :

« Son courage et sa ténacité, son génie et son humour, ont inspiré des gens à travers le monde »

Un géant de la science

Né le 8 janvier 1942, Stephen William Hawking est l’un des scientifiques les plus renommés du monde, et on le compare à Albert Einstein ou à Isaac Newton. Son travail s’est concentré sur le rapprochement de la théorie de la relativité et de la théorie des quantas pour tenter d’expliquer la création de l’Univers et son fonctionnement.

En 1974, il est devenu, à l’âge de 32 ans, l’un des plus jeunes membres de la Royal Society, la plus prestigieuse institution scientifique de Grande-Bretagne.

En 1979, Hawking a été nommé professeur de mathématiques – un poste qu’avait occupé Newton – à l’université de Cambridge, pour laquelle il avait quitté l’université d’Oxford afin d’étudier l’astronomie théorique et la cosmologie.

‘Mon objectif est simple : c’est la compréhension totale de l’Univers (…) comprendre pourquoi il est comme il est et pourquoi il existe’

Dans ce corps distordu par la maladie résidait un esprit extrêmement brillant, fasciné par l’essence de l’Univers, par son processus de formation et par la manière dont il pourrait finir.

Stephen Hawking : retour sur la vie et le parcours exceptionnel de cette super star de la physique

2018-03-14_175255

Un parcours exceptionnel…

Pourquoi l’astrophysicien est-il accueilli comme un demi-dieu dans les pays anglo-saxons ?

Sa maladie a-t-elle impacté son rapport à la science (son penchant pour des questions comme « d’où venons-nous, pourquoi la vie…) ?

Pourquoi Stephen Hawking n’a t il jamais eu le prix Nobel de physique ?

Peut-on mettre Einstein et Hawking sur le même plan ?

Pour répondre à ces questions et rendre hommage à Stephen Hawking, Mathieu Vidard et Daniel Fievet reçoivent dans La Tête au carré :
• Christophe Galfard, ancien élève de Stephen Hawking et écrivain,
•l’astrophysicienne Nathalie Deruelle,
• Marie Odile Monchicourt, journaliste scientifique
•l’astrophysicien Aurélien Barrau (par téléphone)
•l’astrophysicien Thibault Damour (par téléphone)

https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-14-mars-2018

Christophe Galfard résume : « Il a été le premier humain à offrir une formule mathématiques correspondant à l’origine de notre univers. Ce n’est pas forcément la bonne, pas forcément la seule, mais c’était la première. [...] Il nous a offert, grâce à son étude des trous noirs une sorte de trou de serrure qui permet d’entrapercevoir une théorie qui unifierait le très grand et le très petit, la physique quantique et la gravitation, qui nous permettrait de comprendre l’évolution complète des trous noirs et en particulier, potentiellement, la naissance de notre univers. On se doute qu’une telle théorie existe ; on ne l’a pas encore trouvée… On a quelques candidats mais on ne sait pas s’ils sont les bons ou pas (la théorie des cordes, la gravitation quantique à boucles… ). Stephen Hawking nous a montré une formule, dans laquelle il a unifié toutes les théories physiques connues… »

Un personnage de la culture populaire :

Deux films racontent des moments de sa vie : Une Merveilleuse histoire du temps (James Marsh, 2015. Le film a valu à Eddie Redmayne un Oscar et un Golden Globes pour son interprétation de Stephen Hawking) et Hawking (où c’est le grand Benedict Cumberbatch qui l’interprète dans un film de Philip Martin sorti en 2004).

Il a été plusieurs fois mis en scène d’ailleurs dans des séries populaires comme Les Simpsons ou The Big Band Theory.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Hubert ROUSSEAU
Charger d'autres écrits dans Culture

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Chroniques de la haine ordinaire

https://www.franceinter.fr/emissions/chroniques-de-la-haine-ordinaire-desproges …