Accueil Environnement Après l’agriculture dans « Le Monde en face » de Marina Carrère d’Encausse »

Après l’agriculture dans « Le Monde en face » de Marina Carrère d’Encausse »

0
0
54
2019-05-08_154847

https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/973407-apres-l-agriculture.html

Chaque année, découragés, 10 000 paysans abandonnent l’agriculture avant l’âge de la retraite. Que deviennent ces hommes et ces femmes ? La reconversion professionnelle a longtemps été, pour eux, un tabou. Car, quand on est paysan de père en fils, comment quitter, non pas juste un métier, mais une identité ? Aujourd’hui, ils sont nombreux à franchir ce pas car la plupart trouve du travail. Courageux, polyvalent, autonome, la réputation de l’agriculteur dur à la tâche leur sert de sésame. Ils découvrent le salaire assuré mais aussi les 35 heures. Ils parlent d’un soulagement et même d’une libération. En revanche, ceux qui ont perdu leur santé en essayant de sauver leur ferme ont plus de mal à rebondir. Ils doivent alors survivre sans droit à l’allocation chômage. Claire, Guillaume, Odile et Stéphane ont renoncé à leur vocation et sont devenus conducteur de poids lourd, formateur ou même demandeur d’emploi. Tel un parcours de résilience, chacun tente de se reconstruire loin de sa ferme et de ses origines…

réalisé par : Ghislaine Buffard

Le débat

2019-05-08_155826

https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/973403-le-monde-en-face.html

Chaque année, découragés, 10 000 paysans abandonnent l’agriculture avant l’âge de la retraite. Que deviennent ces hommes et ces femmes ? Quand on est paysan de père en fils, comment quitter un métier qui est aussi une identité ? Ils sont aujourd’hui nombreux à franchir ce pas car la plupart retrouve facilement du travail. Courageux, polyvalents, autonomes, leur réputation leur sert de sésame. Ils découvrent le salaire assuré, les 35 heures, les congés, parlent d’un soulagement, d’une libération. En revanche, ceux qui ont perdu leur santé en essayant de sauver leur ferme ont plus de mal à rebondir. Ils doivent alors survivre sans droit à l’allocation chômage. Claire, Guillaume, Odile et Stéphane ont renoncé à leur vocation et sont devenus conducteur de poids lourd, formateur, ou demandeur d’emploi. Ils témoignent de leur parcours de résilience. Quelle vie pour les agriculteurs qui ont renoncé à exercer leur métier ? Comment se reconvertissent-ils ? Quelles pressions leur ont fait jeter l’éponge malgré leur attachement à la terre ? En compagnie de ses invités, témoins et spécialistes du monde rural, Marina Carrère d’Encausse ouvre le débat et brosse le portrait d’un secteur d’activité partiellement sinistré. Les agricultrices et agriculteurs français ont-ils encore un avenir ? Marina Carrère d’Encausse propose un débat avec plusieurs invités, dont Edouard BERGEON, journaliste, réalisateur, fils d’agriculteurs de la Vienne.

Son premier long métrage sort fin Septembre 2019, « Au nom de la Terre ». Guillaume CANET y interprète le rôle de son père et RUFUS celui de son grand-père.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Hubert ROUSSEAU
Charger d'autres écrits dans Environnement

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Hommage national à Charles AZNAVOUR

https://www.youtube.com/watch?v=XjrAyPgQukQ https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet…