Accueil Environnement Les jumeaux Grelin, derniers grainetiers de Savoie

Les jumeaux Grelin, derniers grainetiers de Savoie

0
0
43
2019-05-10_095625

Ce matin, Frédéric Pommier brosse le portrait de deux frères de 27 ans : Simon et Thibaud Grelin, qui, suite à un appel aux dons sur internet, ont pu relancer l’entreprise fondée par leur arrière-grand-père en 1928. Ils sont la quatrième génération de grainetiers, un métier aujourd’hui en voie de disparition en France.

https://www.franceinter.fr/emissions/le-quart-d-heure-de-celebrite/le-quart-d-heure-de-celebrite-10-mai-2019

Ce n’est pas si courant, les histoires de frangins dans les médias. Evidemment, il y a William et Harry… Harry, le papa d’Archie, et William, le tonton d’Archie ! La famille royale britannique… On la connaît par cœur, la vie de ces frères-là ! Il arrive aussi qu’on évoque Romulus et Rémus – mythologie romaine, ou Castor et Pollux – la mythologie grecque… Dans la littérature : les frères Karamazov, les frères Goncourt et les frères Grimm… Dans la musique : les Frères Jacques… Dans le cinéma : les frères Lumière, les frères Dardenne, les frères Coen, les frères Podalydès ou encore les frères Marx, les fameux Marx Brothers… Du côté de la politique, on peut citer les frères Debré… Du côté de la chirurgie esthétique expérimentale, on peut citer les frères Bogdanoff… Et désormais, dans le domaine horticole, il faut compter avec les frères Grelin !

Thibaud et Simon Grelin, jumeaux de 27 ans. Cheveux bruns, les yeux clairs, ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau, et sont installés à Arbin, près de Chambéry, là où vivaient déjà leurs parents, leurs grands-parents, leurs arrière-grands-parents…

C’est leur arrière-grand-père, André Grelin, qui a créé l’entreprise familiale en 1928 : « Graines Grelin »

André Grelin parcourait le monde à la recherche de semences potagères et florales, qu’il revendait ensuite sur les marchés de Savoie… Puis son fils Olivier a pris le relais… Puis ce fut au tour de Jean-Claude, le fils d’Olivier… Mais cet automne, Jean-Claude et sa femme Janine ont été contraints de déposer le bilan. Fin des « Graines Grelin » !

Une situation intolérable aux yeux de leurs fils Thibaud et Simon… Suite à un appel aux dons sur Internet, les jumeaux ont réuni 25000 euros… Assez pour relancer l’affaire familiale et préserver, dans le même temps, un métier en voie de disparition… En France, il n’y a plus qu’une vingtaine de grainetiers.

Deux mois après le dépôt de bilan de leurs parents, Thibaud et Simon ont donc créé leur propre entreprise « Graines Grelin-Frères ». Leur atelier est installé dans la maison familiale… Une quatrième génération marquée par un arrière-grand-père et sa célèbre invention bien connue des jardiniers : « la Grelinette » !

L’invention de « la Grelinette »

La grelinette, c’est donc André, l’arrière-grand-père des jumeaux Grelin qui l’a imaginée. Il s’agit d’un outil pour aérer la terre, la décompacter, mais sans la retourner, donc sans nuire à l’écosystème des sols… Vous avez deux manches parallèles et des dents en aciers – 3 à 5 selon les modèles… Ensuite, c’est le principe du levier. Pas besoin de se pencher, on ne se casse pas le dos, non, une fois que l’on a planté la grelinette, on ramène à soi le double-manche tout en effectuant des mouvements de droite à gauche pour briser les mottes. En 1956, André Grelin a gagné le 1er prix du concours Lépine pour cette invention. Et les jumeaux Grelin vendent toujours des Grelinettes…

Cela dit, en tant que grainetiers, ce sont avant tout des graines qu’ils proposent. Des graines qu’on ne trouve pas dans d’autres commerces. Ils les importent en vrac de différents pays d’Europe, d’Italie, de Hollande, puis les conditionnent en sachets. Travail de précision. Ils y passent des heures, les grammages sont hyper légers… Mieux vaut éviter d’éternuer sur la balance ! Ensuite, ils utilisent les machines familiales ; une imprimante manuelle des années 50 pour inscrire le nom des variétés sur les sachets.

1200 références de graines de fleurs, d’aromates, de fruits, de légumes

La laitue Catalogne, le haricot Cor des Alpes, le radis Viola… Simon et Thibaud privilégient la diversité à la quantité… Et c’est cela qui rend leur histoire intéressante… Ici même, la semaine dernière, on disait notre effarement face à l’extinction des espèces. Eh bien, à leur manière, les jumeaux Grelin participent à la préservation des espèces végétales… Ils ne roulent pas sur l’or, non, ils le reconnaissent, mais ils vivent de leur passion, tout en préservant la tradition familiale… et en faisant la promotion de la Grelinette !

C’est chouette de donner son nom à une invention… Nous tous, dans le studio, il faudrait qu’on se lance… Stéphanie Fromentin, vous pourriez inventer une nouvelle pâte à crêpes ! On l’appellerait « la fromentinette » ! Vous, Dorothée Barba, vous pourriez inventer une nouvelle arme ! On l’appellerait « la barbalette » ! Julien Baldacchino, vous pourriez inventer une tringle pour des rideaux de lit ! On l’appellerait « la baldacchinette » !

Quant à moi, le pari réussi des frères Grelin m’a simplement donné envie de me mettre au jardinage. Comme dans la chanson de Jacques Dutronc, dans mon « petit jardin », je planterai un sapin et un pommier.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Hubert ROUSSEAU
Charger d'autres écrits dans Environnement

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Journée internationale des femmes

La Journée internationale des femmes, également appelée journée internationale des droits …