Accueil Evénements THOUARS : la fin du stade des cheminots, témoin d’une époque dorée

THOUARS : la fin du stade des cheminots, témoin d’une époque dorée

0
0
130
2019-11-06_150641

Dans le Courrier de l’Ouest du 6 Novembre 2019 :

L’aménagement de la zone Talencia 2 entraîne l’effacement des derniers vestiges du stade des cheminots, théâtre des premiers exploits sportifs des Thouarsais.

Nous sommes début janvier 1985. 2 500 spectateurs, en grande majorité des Thouarsais, s’égosillent autour du terrain. Nous sommes en Coupe de France, et le club sportif des cheminots thouarsais s’apprête à remporter son duel face aux Herbiers, pour affronter les grands Girondins de Bordeaux en 32es de finale. Le début d’une époque dorée pour le football thouarsais. Les derniers vestiges de l’équipement, témoin d’un passé sportif intimement lié au chemin de fer, s’apprêtent à disparaître dans le cadre de l’aménagement de la zone d’activités de Talencia 2.

2019-11-06_150947

Le stade sortit de terre en même temps que le vélodrome, en 1934, indiquent les archives du service Patrimoine de la Ville. Le parc des sports s’inscrit alors dans un projet de cottage social des chemins de fer français. Hiver comme été, nous avions éducation physique tous les matins, dit Pierre Saget, 92 ans, entré au club sportif des cheminots thouarsais (CSCT) dès 1943, en tant qu’apprenti à la SNCF. Le complexe comprenait trois terrains, et même un autre au niveau de la rotonde ferroviaire. Le vélodrome accueillera plusieurs arrivées du Tour des Deux-Sèvres et vécu la gloire de Maurice Clochard, le grand cycliste thouarsais de l’époque. Le 4 juillet 1936, Raoul Dautry, grand patron des chemins de fer de l’État, de 1928 à 1937, honore même de sa présence la compétition de « la grande nocturne ». Puis, la gloire du football prendra l’avantage sur le vélo, et la piste disparaît au début des années 70.

Le dimanche, les mecs qui travaillaient étaient agglutinés derrière le grillage, du côté de la voie ferrée. Et ils gueulaient, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent », témoigne Jean-Noël Béguier, figure du CSCT tennis de table et ancien footeux. Ce terrain était d’une grande qualité. Il n’était jamais mouillé, car dessous, c’est du mâchefer (N.D.L.R. : le résidu de l’incinération du charbon dans les locomotives). Au niveau drainant, il n’y a pas mieux !

2019-11-06_151022

Ancien gardien et capitaine de l’équipe, Jean-Claude Épiard se souvient de l’atmosphère dans la grande tribune en bois aujourd’hui disparue. C’était extraordinaire. Les gens se mettaient dans l’ancienne pente du vélodrome. On tournait à 400 ou 500 spectateurs. Quand il y avait un derby Thouars-Bressuire, c’était 1 500 personnes. C’était une entité. Une place forte, même. Ce stade était quasiment imprenable. J’ai connu des saisons entières sans défaite à domicile. Les gens nous poussaient. Nous étions spéciaux par rapport aux autres. Il y avait une vraie culture.

La mémorable victoire contre Les Herbiers en 1985 signe la fin d’une époque. Le niveau avait progressé. Nous étions arrivés à l’heure du sponsoring et il y avait de nouvelles normes », explique Pierre Saget. L’équipe jouera en 3e division nationale dès 1986 et ce, jusqu’en 2001. Le nouveau stade (aujourd’hui baptisé « Philippe-Morin ») est inauguré aux Grands-Bournais en 1985. Seuls quelques entraînements ont lieu dans l’année qui suit. Il ne sera plus utilisé ensuite. Libero et capitaine emblématique, Yves Lucas sera le dernier cheminot. Et le CSCT deviendra le Thouars foot à la fin des années 90.

Cliquer sur les documents pour les agrandir et les rendre lisibles.

2019-11-06_151121

2019-11-06_151844

2019-11-06_151755

2019-11-06_151715

2019-11-06_151625

2019-11-06_151543

2019-11-06_151502

2019-11-06_151351

Le Déclin de la gare de Thouars dû à une méprise !!

2019-11-06_155541

2019-11-06_160140

2019-11-06_160222

2019-11-06_160249

2019-11-06_160322

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Hubert ROUSSEAU
Charger d'autres écrits dans Evénements

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’île d’Okinawa : un modèle du bien vieillir ?

La longévité exceptionnelle à Okinawa résulterait d’un ensemble de facteurs favorables qui…